Inondations au Pakistan : “un test de solidarité” selon Ban Ki Moon

Les inondations sans précédent qui touchent le Pakistan mettent la solidarité mondiale à l’épreuve comme rarement auparavant, a estimé jeudi le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, à l’occasion d’une séance plénière de l’Assemblée générale de l’ONU sur la situation humanitaire dans ce pays.

le Pakistan a toujours besoin « d’une inondation de soutiens »

« Ne vous y trompez pas : c’est une catastrophe mondiale, un défi mondial. C’est l’un des tests de solidarité mondiale le plus important de notre époque », a martelé le Secrétaire général devant les Etats Membres.

« Quinze à 20 millions de personnes ont besoin d’abris, de nourriture et d’assistance d’urgence. C’est plus que le total des populations touchées par le tsunami dans l’Océan Indien, le tremblement de terre au Cachemire, le cyclone Nargis et le tremblement de terre en Haïti », a-t-il ajouté.

Environ 160.00 kilomètres carrés sont sous les eaux, rendant l’acheminement de l’aide humanitaire complexe. « Nous acheminons l’aide par tous les moyens : hélicoptères, camions et même à l’aide de mules », a souligné Ban Ki-moon.

« Plus d’un million de personnes ont reçu une ration d’aide alimentaire pour un mois de la part du Programme alimentaire mondial (PAM). Environ le même nombre de personnes ont bénéficié d’abris d’urgence et d’eau potable assisté par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et beaucoup d’autres », a-t-il expliqué.
Alors que mercredi le Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires de l’ONU (CERF) a annoncé avoir débloqué 27 millions de dollars, le Pakistan a toujours besoin « d’une inondation de soutiens », a plaidé le Secrétaire général.

L’ONU a lancé la semaine dernière un appel de fonds de 460 millions de dollars. « Nous avons récolté la moitié, je salue la générosité des donateurs. Mais toutes ces ressources sont nécessaires maintenant. Aujourd’hui, vos promesses doivent être suivies d’actions, actions qui amèneront le changement sur le terrain », a rappelé Ban Ki-moon.

Environ 8 millions de personnes ont besoin d’aide alimentaire, d’eau potable, d’abris et 14 millions ont besoin d’aide médicale, notamment les enfants et les femmes enceintes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.