Israël – Palestine : l’ONU prévoit une reprise des négociations directes

Les efforts en faveur d’une reprise de négociations directes entre Israël et l’Autorité palestinienne sont prêts d’aboutir, a estimé mardi le Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux affaires politiques, Oscar Fernandez-Taranco devant le Conseil de sécurité.

la médiation des Etats-Unis

« Nous sommes tout prêt d’un tournant dans les efforts en faveur de négociations directes entre Israël et les Palestiniens. Depuis le mois de mai, les parties ont été impliquées dans sept cycles de négociations de proximité, en listant les points d’intérêts mutuels et en établissant leurs priorités respectives », a déclaré Oscar Fernandez-Taranco devant les 15 membres du Conseil de sécurité. Ces négociations de proximité sont menées grâce à la médiation des Etats-Unis.

« Nous avons l’espoir que les dirigeants des deux côtés vont saisir l’opportunité et s’engager dans une voie décisive de progrès durable, vers une solution mutuellement acceptable à deux Etats, dans un laps de temps réaliste », a-t-il ajouté.

Le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques a indiqué que les Nations Unies restaient en contact étroit avec les autres membres du Quatuor sur le Moyen-Orient (Etats-Unis, Fédération de Russie, Union européenne et Nations Unies) afin de « promouvoir le début de négociations significatives et directes aussi vite que possible ». « Nous restons convaincus que des négociations directes et significatives sont la seule voie vers une solution durable qui satisfassent les aspirations des peuples israélien et palestinien », a-t-il ajouté.

la construction de colonie en Cisjordanie

Le moratoire sur la construction de colonie en Cisjordanie se terminera le 26 septembre. « Nous exhortons la poursuite de l’arrêt des constructions de colonies au-delà de la date d’;expiration et son extension à toutes les activités de colonisation dans les Territoires occupés palestiniens, y compris Jérusalem-Est », a précisé M. Fernandez-Taranco. A ce sujet, il a rappelé que la Feuille de route oblige Israël à « geler toute activité de colonisation » et à « démanteler celles érigées depuis mars 2001 ». Il a aussi déploré les différents incidents de démolition de logements de Palestiniens et d’;expulsion de familles palestiniennes.

Sur la situation dans la Bande de Gaza, M. Fernandez-Taranco a souligné qu’;il continuait à suivre l’impact de l’;annonce de l’allégement du blocus. La moyenne hebdomadaire du volume de marchandises entrant à Gaza a augmenté de 30%, a-t-il indiqué.

Des militants appartenant à des groupes palestiniens ont tiré six roquettes sur le territoire israélien causant des blessés. « Nous continuons à condamner les tirs de roquettes qui ciblent aveuglement des civils », a-t-il souligné. Il a aussi rappelé qu’au 4 août, cela faisait 1.500 jours que le soldat israélien Gilad Shalit avait été capturé. Il a regretté que les appels pour son immédiate libération aient été ignorés.

M. Fernandez-Taranco a également déploré le manque « de progrès dans la réconciliation intra-palestinienne ». « Nous exhortons les factions palestiniennes à travailler ensemble et à surmonter leurs divisions internes », a-t-il ajouté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.