Affaire Woerth-Fausse déclaration bancaire : le ton monte

mediapartle ministre des affaires sociales et en charge du dossier des retraites reste dans l’oeil du cyclone. Après les multiples révélations de l’affaire Bettencourt, le ministre et ancien trésorier de l’UMP est aujourd’hui visé par une enquête sur ses comptes de campagne.

Candidat aux municipales, Eric Woerth, aurait, selon les journalistes du site Mediapart, “fait une fausse déclaration sur ses revenus et ses impôts lors d’un emprunt sollicité auprès de sa banque”. Au lendemain de cette nouvelle révélation et malgré les dénégations de la banque et du ministre, Mediapart “maintient ses affirmations, publie les documents qui font preuve et précise comment il les a obtenus”.

Comme le précise le site internet du monde : “Selon ce document, dans un plan de financement pour un emprunt de 6 500 euros contracté par Eric Woerth pour l’élection municipale, le ministre aurait déclaré seulement 3 000 euros de revenus mensuels et un taux d’endettement bancaire de 89 %, qui lui accordait un revenu disponible de seulement 112 euros”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.