Conférence de Kaboul : Actes préparatoires

A quelques jours de la première conférence internationale en Afghanistan depuis le renversement du régime Taliban en 2001, organisée à Kaboul le 20 juillet, le Conseil commun de coordination et de suivi (CCCS), qui rassemble des représentants des autorités afghanes et de l’ONU, a défini les domaines sur lesquels la réunion se focalisera : développement économique, gouvernance, sécurité et réconciliation, et coopération régionale.

la main tendue aux insurgés talibans

Lors d’une conférence de presse organisée après la réunion du CCCS, le ministre afghan des finances, Dr Omar Zakhilwal, qui co-préside le CCCS avec le Représentant spécial de l’ONU en Afghanistan, Staffan de Mistura, a indiqué que le thème de la rencontre serait : « Priorités afghanes pour le peuple afghan ».

Il a également rappelé que la Conférence de Kaboul serait l’occasion pour son gouvernement de présenter ses priorités et pour les pays donateurs d’ajuster leurs aides pour les adapter à ces priorités.

La Conférence de Kaboul est la dernière étape d’un processus qui a démarré avec la Conférence des pays donateurs à Londres, en début d’année, s’est poursuivie avec les visites des autorités afghanes à Madrid, Washington et Tokyo et la tenue le mois dernier, à Kaboul, d’une assemblée populaire pour la paix.

Lors de la Conférence de Kaboul, près de 70 pays donateurs seront représentés, mais aucune nouvelle promesse de fonds n’est attendue. L’objectif est avant tout de présenter à la communauté internationale les actions qu’envisage le gouvernement afghan, dans les domaines qu’il estime lui-même essentiels, notamment la lutte contre la corruption, la formation de forces nationales de sécurité autonomes, les efforts de réconciliations avec l’opposition politique, la main tendue aux insurgés talibans pour les amener à déposer les armes?

Lors de la réunion du CCCS, jeudi, quatre thèmes centraux ont été définis pour la Conférence de Kaboul : développement économique pour créer des emplois, meilleure gouvernance pour améliorer la fourniture des services publics, renforcement de la sécurité et mise en oeuvre de la décision de l’Assemblée populaire de favoriser un rapprochement avec l’opposition armée et développement de la coopération régionale pour renforcer les liens économiques, sociaux et culturels avec les pays limitrophes.

Le Représentant spécial de l’ONU en Afghanistan, Staffan de Mistura, a salué l’adoption de ces thèmes autour desquels le gouvernement afghans a établi 23 programmes prioritaires qui seront présentés lors de la Conférence de Kaboul. Il a estimé que c’était la preuve que le transfert des responsabilités et de la gouvernance aux Afghans était en marche.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.