La Coupe du Monde de football générateur de “Paix et développement”

bresil2014La Coupe du monde de football en Afrique du Sud, la première de l’histoire organisée sur le continent africain, touche à sa fin. L’occasion pour l’ONU de rappeler encore une fois la capacité du sport en général, et du football en particulier, à rassembler les peuples du monde entier autour de valeurs communes de paix et de développement.

les transposer au Brésil, qui accueillera la prochaine édition de la compétition en 2014

Mercredi, le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le sport au service du développement et de la paix, Wilfried Lemke, s’est envolé pour l’Afrique du Sud où il participera à plusieurs évènements organisés pour clore ce rendez-vous sportif international.

Dimanche, il assistera à une table ronde préparée par l’Agence des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), qui entend faire un bilan précis des projets menés à bien dans le cadre de cette Coupe du monde 2010, afin de les transposer au Brésil, qui accueillera la prochaine édition de la compétition en 2014.

Wilfried Lemke prendra également part à plusieurs activités organisées dans le cadre du festival « Football pour l’espoir », créé en 2005 par la Fédération internationale de football amateur (FIFA) et l’organisation « streetfootballworld ».

« Football pour l’espoir » est un mouvement global qui utilise le football comme un levier du développement social durable. Chaque année, « Football pour l’espoir » soutient une multitude de projets qui lient football et défis sociaux au sein de communautés. Depuis sa création, « Football pour l’espoir » a ainsi soutenu plus de 100 programmes dans une cinquantaine de pays.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.