Affaire Woerth : l’UMP riposte via les Publicités Google AdWords

woerthL’information s’est rapidement propagée jeudi matin sur Twitter : engluée dans l’affaire Bettencourt, l’UMP, dont le trésorier n’est autre que le ministre des affaires sociales et ancien ministre du budget Eric Woerth accusé par une comptable d’avoir reçu des “enveloppes” de la part de Liliane Bettencourt, vient de lancer une campagne de soutien à … Eric Woerth via les liens sponsorisés de Google. D’un côté les ténors de l’UMP fustigent le Web lieu de “rumeurs” et de l’autre, les communicants du même parti utilisent allègrement le réseau pour distiller de la propagande.

Une première dans une affaire de cette ampleur ! A noter que pour cette campagne Google l’UMP a, au moins, utilisé le mot clé “Liliane Bettencourt

Intitulée “Soutien à Eric Woerth www.lemouvementpopulaire.fr L’UMP mobilisée pour soutenir Eric Woerth, un homme droit et intègre” le lien publicitaire renvoie sur une page du site internet de l’UMP avec une phrase choc martelée depuis le début de l’affaire par ministres et responsables UMP “Des allégations répétées ne font pas une vérité“.

Il est à noter que les auteurs de la campagne ne manquent pas d’humour dans cette période difficile pour la majorité UMP : au bas de cette page de soutien à Woerth un bandeau publicitaire affiche un appel au don en faveur de l’UMP, don à un parti “déductible de vos impôts” précise même le logo !

L’appel à mobilisation en faveur du soldat Woerth est ainsi rédigé “Contre les attaques incessantes dont fait l’objet Eric Woerth, la majorité se mobilise”

Celui désormais soupçonné de collusion bénéficie manifestement du soutien renouvelé de l’appareil UMP qui fait évoluer sa ligne défense :

« Il y en a marre de ces allégations répétées, de ces contre-vérités qui visent à salir », déclare Xavier Bertrand qui soutient Eric Woerth, le ministre du Travail, l’ancien ministre du Budget, le trésorier de l’UMP, l’homme intègre et droit, dont la probité est saluée par l’ensemble des membres de la majorité. « Depuis le début de ce feuilleton, nous n’avons jamais eu un seul fait avéré, qui ait été prouvé, nous n’avons jamais eu un seul reproche réel à faire au ministre du Travail, ni aucune faute qui ait été commise par le Ministre du travail », a riposté François Fillon qui dénonce une véritable « chasse à l’homme ». « On est dans un pays où, aujourd’hui, il faut faire la preuve de son innocence. C’est le contraire d’une démocratie », lance Frédéric Lefebvre qui souhaite « qu’Eric Woerth, qui est un homme parfaitement droit et intègre continue à faire son travail comme si de rien n’était ». « Tout est orchestré, tout est monté par le PS. Au travers de la personne d’Eric Woerth, c’est la réforme des retraites, c’est la personne du Président de la République et c’est l’ensemble de notre majorité qu’ils cherchent à attaquer. Il est temps que cesse cette machination politique orchestrée aujourd’hui par le PS », poursuit Xavier Bertrand qui rappelle dans le même temps que « les comptes de la campagne présidentielle ont été certifiés ». Parler de la réforme des retraites serait sans doute trop compliqué pour le PS, incapable de se doter d’une ligne claire, de formuler des propositions et de répondre aux véritables attentes des Français. « J’aimerais tellement que le pays se passionne pour les grands problèmes que sont la santé, les retraite, comment on va créer de la croissance, plutôt que de s’emballer à la première horreur, calomnie qui n’a qu’un seul but, salir sans aucune espèce de réalité », s’est désespéré le Président de la République lors d’une rencontre avec des professionnels de santé. « Est-ce que vous vous rendez compte du mal que vous faites à la démocratie et que vous êtes en train de tracer le sillon des extrêmes ? », a lancé François Baroin aux socialistes lors des questions au Gouvernement le 6 juillet. Une phrase que les responsables socialistes devraient méditer…

Reste à savoir si cette première campagne, sera suffisante pour éteindre l’incendie.

(c) Photo capture d’écran site Internet de l’UMP

A LIRE AUSSI

>Sarkozy et Woerth accusès d’avoir reçu des “enveloppes” de la part de Liliane Bettencourt

> L’affaire Woerth se déplace sur le terrain judiciaire

> Le dossier complet de l’affaire Woerth-Bettencourt

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.