Naomi Campbell citée à comparaître au procès de Charles Taylor

naomi_campbellLes juges du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) ont annoncé jeudi que le mannequin britannique Naomi Campbell était citée à comparaître le 29 juillet à La Haye, pour témoigner dans le procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité de l’ex-Président libérien Charles Taylor.

crimes contre l’humanité, crimes de guerre

Le TSSL souhaite que Naomi Campbell témoigne au sujet d’un diamant qui lui aurait été donné en septembre 1997 par Charles Taylor après un dîner organisé à son domicile par l’ancien Président sud-africain Nelson Mandela.

Si Naomi Campbell ne se présente pas, elle encourt jusqu’à sept ans de prison, indique la citation à comparaître délivrée par le TSSL, qui a été rendue publique.

Charles Taylor, président du Libéria jusqu’à la fin des années 1990, a été inculpé de crimes contre l’humanité, crimes de guerre et autres violations du droit international humanitaire, par le TSSL. Exilé au Nigeria, il a été arrêté en mars 2006 alors qu’il tentait de s’enfuir au Cameroun, extradé en Sierra Leone, puis transféré à La Haye où son procès a ouvert en juin 2007.

Il est accusé d’avoir soutenu le Front révolutionnaire uni (RUF) et le Conseil des forces armées révolutionnaires (AFRC), deux groupes révolutionnaires sierra-léonais. Selon l’acte d’accusation du TSSL, il a été la figure centrale des guerres civiles qui ont ravagé le Liberia et la Sierra Leone entre 1989 et 2003 et fait près de 400.000 morts. Des milliers de personnes ont été amputées, violées et réduites en esclavage sexuel durant ce conflit largement financé par le trafic des “diamants du sang” (“Blood diamonds”).

Photo Naomi Campbell et Claudia Schiffer dans une pub Dolce Gabana

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.