Affaire Woerth : bouclier fiscal Bettencourt, voyages en Suisse, les dernières révélations

La temps se gate pour le ministre des affaires sociales et toujours trésorier de l’UMP Eric Woerth. Les informations distillées au compte goutte par la presse réservent chaque jour leur lot de surprises. Et cette fin de semaine est particulièrement gratinée ! Après les dons attribués par Liliane Bettencourt au micro parti d’Eric Woerth, les révélations sur d’anciennes et sévères critiques de la Cour des compte, l’étau se resserre sur celui que la gauche accuse d’être trop proche des grandes fortunes qu’il a la charge, comme ministre, de contrôler.

Vendredi deux nouveaux faits pourraient encore envenimer un débat déjà orageux. D’une part les révélations sur l’immense chèque émis par les finances de l’Etat et reçu par Liliane Bettencourt au titre du bouclier fiscal. Une Liliane Bettencourt donc les avocats ont récemment avoué avoir quelque peu fraudé le fisc. Selon le site Mediapart ce sont 30 millions d’euros qui auraient été reversés, en 2008, à la femme la plus riche de France ! Selon le journal en ligne d’Edwy Plenel, qui cite un fonctionnaire de Bercy “Eric Woerth, ministre du budget au mois de mars 2008, a donc dû donner son accord pour le versement de cette somme colossale”.

Une révélation à laquelle le ministre a tenu à apporter un démenti rapide par communiqué de presse précise le site Rue89.

Autres tourments nés cette fois ci dans la presse étrangère. Dans la Tribune de Genève, un financier lance un nouveau pavé dans la mare relevé par le monde.fr voici ses propos : “Eric Woerth, qui avait fait de l’évasion fiscale sa priorité, nous a longtemps fustigés comme les ennemis numéro un. C’est lui aussi qui (…) nous a conduits sur la liste grise de l’OCDE, celle des paradis fiscaux non coopératifs. Mais savez-vous qu’au même moment, sa femme Florence, l’une des gérantes de fortune de Liliane Bettencourt, était vue très souvent dans le “family office” de la milliardaire française, qui se situe à deux pas de l’Hôtel d’Angleterre ?” “Eric Woerth, durant ces deux dernières années, ne pouvait pas ignorer que sa femme se trouvait très régulièrement à Genève. Et que ce n’était certainement pas pour voir son Jet d’eau !”

Vidéo : Eric Woerth invité du Grand Jury RTL dimanche 27 juin 2010 commet un léger lapsus

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.