Les casques bleus restent sur le plateau du Golan

Le Conseil de sécurité a prorogé mercredi la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (UNDOF), son opération de maintien de la paix dans les hauteurs du Golan, pour une période de six mois jusqu’au 31 décembre 2010.

La résolution 1934 appelle Israël et la Syrie « à mettre en oeuvre la résolution 338 (1973) » qui exhorte les parties à respecter le cessez-le-feu sur les hauteurs du Golan.

Le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, Claude Heller, a rappelé que le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, avait considéré dans son dernier rapport publié au début du mois juin que « la situation au Moyen-Orient était tendue et le resterait probablement à moins que l’on ne parvienne à un règlement global portant sur tous les aspects du problème au Moyen-Orient ». « Les membres du Conseil s’associent à cette observation », a précisé le Président du Conseil de sécurité.

« Dans les circonstances actuelles, je considère la présence de l’UNDOF dans la région comme essentielle », avait estimé le Secrétaire général dans son rapport. « Nous espérons que les deux parties continueront à faire des efforts pour réduire les restrictions à la mobilité de la Force et pour faciliter le mouvement de ses approvisionnements », avait-il conclu.

L’UNDOF a été établie en mai 1974 pour superviser l’accord de désengagement entre les forces syriennes et israéliennes après leur affrontement en 1973. La Force est actuellement composée de 1.043 soldats.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.