Commission contre l’impunité au Guatemala

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a nommé mercredi Francisco Dall’Anese du Costa Rica à la tête de la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (CICIG).

le crime organisé

Il remplace l’Espagnol Carlos Castresana qui a démissionné le 7 juin dernier. Ban Ki-moon a saisi cette occasion pour saluer son travail et celui de son équipe pendant les 2 années et demi de mandat.

Francisco Dall’Anese est Procureur général au Costa Rica depuis 2003. A ce poste, il a été en charge d’affaires relatives à la lutte contre le narcotrafic, le crime organisé et la corruption. Il a été Président du Conseil des ministres d’Amérique Centrale par intérim. Il a également travaillé en tant que magistrat au sein de la Cour suprême costaricienne. En 2005, il a reçu le Prix national des valeurs pour son travail contre le crime organisé.

La CICIG a été créée en décembre 2006 pour enquêter et démanteler des organisations responsables du crime organisé au Guatemala qui parviennent à paralyser le système judiciaire grâce à l’infiltration de leurs membres dans les institutions étatiques.

La CICIG est née d’un accord entre l’Etat du Guatemala et les Nations Unies visant à renforcer l’état de droit dans ce pays ravagé par la guerre civile jusqu’en 1996. Institution indépendante, elle assiste le bureau du Procureur de la République du Guatemala, la police nationale et d’autres institutions enquêtant sur le crime organisé.

Basée à Guatemala City, la capitale, la CICIG a aussi le pouvoir de lancer ses propres enquêtes pour aider les autorités à déférer devant la justice nationale les cas les plus significatifs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.