Grèce et Turquie discutent réunification de Chypre

Les dirigeants chypriotes turcs et grecs se sont retrouvés mercredi à Nicosie pour de nouvelles discussions sur la réunification de l’île méditerranéenne, axées cette fois sur les questions de propriétés foncières.

« Ils ont eu des entretiens francs et amicaux sur les problèmes de propriétés foncières. C’est ce que nous voulons voir, des discussions sur la substance des problèmes, c’est ce qu’attendent les Nations Unies », s’est félicité le Représentant spécial de l’ONU pour Chypre, Alexander Downer, au sortir de la réunion entre le Président chypriote grec, Demetris Christofias, et le nouveau dirigeant chypriote turc, Dervis Eroglu.

Les discussions entre les deux dirigeants, qui visent à régler les problèmes nés des confiscations de propriétés lors de la partition de l’île en juillet 1974, reprendront le 9 juillet, a indiqué Alexander Downer.

Lundi, à New York, lors d’une rencontre entre le Président grec, George Papandreou, et le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, ce dernier avait insisté sur la nécessité pour les deux dirigeants chypriotes de « profiter de la fenêtre d’opportunité politique qui se présente actuellement pour faire avancer les pourparlers sur la réunification ».

Ban Ki-moon avait aussi souligné l’importance du soutien de la Grèce au processus lancé par les Nations Unies en 2008, après que les dirigeants des deux communautés se soient engagés à travailler à la mise en place « d’une fédération bi-communale et bizonale basée sur l’égalité politique, comme définit dans les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU ». Cette fédération comprendrait un gouvernement fédéral ayant la personnalité morale à l’international et deux Etats fédérés grecs et turcs totalement égalitaires.

Chypre est divisée depuis juillet 1974, quand la Turquie a envahi le nord de l’île à la suite d’un coup d’Etat fomenté par des nationalistes chypriotes grecs, soutenus par la Grèce et visant à rattacher le pays à la Grèce.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.