En Afghanistan 400 femmes candidates aux élections législatives

Après quatre jours de visite officielle en Afghanistan, une délégation du Conseil de sécurité a réitéré jeudi, lors d’une conférence de presse à Kaboul, son soutien aux efforts déployés par les autorités afghanes pour instaurer une paix durable et rappelé l’importance de la tenue d’élections libres et équitables en septembre prochain.

l’Ambassadeur de Turquie auprès de l’ONU

« La visite a été très productive, elle intervient à une période importante, après la Jirga pour la paix et avant la Conférence de Kaboul », a indiqué l’Ambassadeur de Turquie auprès de l’ONU, Ertugrul Apakan, qui menait la délégation du Conseil de sécurité.

Le 20 juillet commencera en effet dans la capitale afghane une conférence internationale destinée à faire évoluer les relations entre le nouveau gouvernement afghan et la communauté internationale, les Nations unies, l’Otan et les pays contributeurs. A cette occasion, le gouvernement afghan présentera une feuille de route déclinant les objectifs qu’il poursuit et les moyens qu’il se donne pour renforcer le développement, la transparence de la gouvernance et la sécurité.

La Jirga pour la paix s’est tenue, elle, à Kaboul au début du mois de juin. Cette assemblée populaire a réuni pendant trois jours plus de 1.600 représentants du peuple afghan, qui ont examiné les moyens d’enrayer l’insurrection et de mettre en oeuvre le processus de paix. C’est dans cette perspective qu’ils ont notamment demandé au gouvernement afghan d’obtenir le retrait des noms de plusieurs chefs des mouvements Taliban et Hezb-i-islami inscrits sur la liste noire de l’ONU.

Interrogé sur cette requête, l’Ambassadeur d’Autriche à l’ONU, Thomas Mayr-Harting, qui préside aussi le Comité 1267 créé en 1999 par le Conseil de sécurité pour gérer cette liste, a rappelé que le retrait de cette liste était une décision appartenant aux membres du Conseil de sécurité. « Pour en être retirées, les personnes doivent apporter la preuve qu’elles ont renoncé à la violence, déposé les armes, coupé tout lien avec Al Qaida et, dans le cas des Taliban, qu’ils reconnaissent la constitution afghane », a-t-il rappelé, ajoutant que la décision des membres du Conseil reposait aussi sur les informations fournies par le gouvernement afghan.

une période délicate pour l’Afghanistan

Interrogé ensuite sur la situation sécuritaire dans le pays, Ertugrul Apakan a estimé que l’Afghanistan traversait une période « délicate » mais qu’il y a avait des progrès. « La situation s’améliore, c’est un fait. Nous avons visité des centres d’entrainement de la police et de l’armée afghane, c’est un bon exemple de ce que les efforts des Afghans peuvent produire », a-t-il précisé. Il a également indiqué que la délégation avait encouragé les autorités afghanes à « poursuivre leurs efforts pour renforcer l’Etat de droit et la défense des droits de l’homme ».

des femmes candidates aux élections

De son côté, le Chef de la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), Staffan de Mistura, qui accompagnait la délégation du Conseil de sécurité pendant sa visite, a souhaité revenir sur l’augmentation de 94% des incidents armés ces derniers mois, signalée dans le dernier rapport du Secrétaire général de l’ONU. Il a lié ce chiffre à l’intensification des opérations militaires de la communauté internationale.

Questionné par ailleurs sur la tenue des élections législatives en septembre prochain, Staffan de Minusta a reconnu que le dernier scrutin, l’élection présidentielle d’août 2009, n’avait « pas été bon ». « Les prochaines élections législatives doivent être meilleures, elles seront gérée par les autorités afghanes, on ne peut pas garantir qu’elles soient parfaites, il faudra voir les questions de sécurité, qui sont la principale préoccupation », a-t-il ajouté.
De son côté l’Ambassadeur de Turquie auprès de l’ONU, Ertugrul Apakan, a insisté sur la nécessité que ce scrutin soit « libre et équitable », avant de saluer, au nom du Conseil de sécurité, la présence de femmes candidates. 400 Afghanes sont en effet parmi les 2.577 candidats autorisés à se présenter par le Comité de contrôle des candidatures, composé de membres du ministère de l’Intérieur, de celui de la Défense et de la Direction nationale de la sécurité. Le travail de ce Comité, qui a refusé 13 candidatures au motif qu’ils avaient des liens avec des groupes armés, a toutefois été mis en cause par le Représentant spécial de l’ONU en Afghanistan. Staffan de Mistura a en effet regretté que le Comité n’ait pas fait « un travail plus précis ». « A ce stade, nous sommes déçus », a-t-il expliqué, soulignant que cette préoccupation avait été transmise au Président Hamid Karzai.

Partager

Articles Récents

Municipales à Toulouse. Méric soutient Pellefigue et “ne comprend pas” Cohen

Municipales 2020 : Toulouse George Méric, le président du Conseil Départemental 31, voulait une seule liste à gauche pour Toulouse…

23 janvier 2020

LGV Train grande vitesse Bordeaux Toulouse en 2030 si tout va bien

C’est une annonce attendue depuis près de 30 ans. La ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse entrera en service en 2030.…

23 janvier 2020

Collecte de sang urgente à Toulouse

C'est sous le regard des anges de la salle des illustres au Capitole à Toulouse que l'établissement français du sang…

23 janvier 2020

Inondations, La Haute Garonne passe en alerte orange

L'Aude et les Pyrénées orientales sont en vigilance rouge pour risques exceptionnels. Conséquences de la tempête Gloria, les départements de…

22 janvier 2020

Alerte rouge pour l’Aude et Pyrénées orientales

La situation dans les départements de l'Aude et des Pyrénées orientales est très dangereuse. De nombreux lieux sont évacués. La…

22 janvier 2020

Déjà 17 morts de la Grippe en France

Depuis le début de l'épidémie de Grippe, 17 personnes sont mortes en France. La région Occitanie est désormais classée en…

22 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com