Amstrad, Commodore, Sainclair : madeleine de Proust des Geeks

Ils ont fait rêver des millions de personnes et contribué, largement, au développement des nouvelles technologies en Europe et aux Etats Unis. Les Geeks de plus de trente ans s’en souviennent : l’Amstrad série CPC, l’Amiga, le Sinclair ZX81, le Thomson TO7,  ou Apple II. A l’époque la disquette était encore un luxe, et la norme était la cassette audio -facilement copiable !-. De cette époque, quelques jeux de référence : l’inégalé, Sentinel, Boulder Dash, Bomb Jack ou Prince of Persia première version. Les jeux de voiture, de moto ou de sport avaient également la côte. Bien sûr, la programmation n’était pas forcément le fort de ces premiers dinandières. Mais le langage Basic permettait de bidouiller !

Des passionnés ont eu la bonne idée d’en faire une exposition récemment visible à l’Union dans la banlieue de Toulouse. Pour une plongée dans les années 80 quand Microsoft n’avait pas encore submergé le marché.

Pour une session madeleine de Proust :

L’Amstrad CPC 464 à affichage couleurs, comportant 64 Ko de RAM, 32 Ko en ROM et utilisant le langage Locomotive BASIC 1.0, répondait au lancement des ZX Spectrum, Oric 1 et Commodore 64. L’Amstrad CPC 464 sorti en septembre 1984 en France a connu un immense succès : il s’en vendait 20 000 par mois pour un total de 2 millions d’exemplaires.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.