Google fête Jean Paul Sartre

sartreGoogle fête le 105e anniversaire de Jean Paul Sartre. Pas sûr que le philosophe aurait apprécié. Enfin … c’est une bonne chose qu’une firme comme Google se souvienne de l’anniversaire d’un prix Nobel de littérature 1964 engagé aux côtés de la gauche radicale. Né le 21 juin 1905 à Paris, l’auteur de la Nausée aurait eu 105 ans ce 21 juin 2010. Jean Paul Sartre est décédé le 15 avril 1980.

Une forme de clin d’oeil de la part de Google aux lycéens français qui passent aujourd’hui les épreuves du bac Français. Quelques éléments biographiques pour celles et ceux qui auraient pu oublier :

Étudiant Sartre rencontre, Raymond Aron et Merleau-Ponty. A Normale Sup’ il rencontre Simone de Beauvoir “le castor” qui devient sa compagne jusqu’à la fin de sa vie.

Son premier livre est publié en 1938 chez Gallimard, La Nausée, roman philosophique (et phénoménologique) et quelque peu autobiographique, racontant les tourments existentiels d’Antoine Roquentin, célibataire de 35 ans. Le premier d’une longue série. Pendant la drôle de guerre, il est engagé comme soldat météorologiste. Prisonnier de guerre, libéré, dès son retour à Paris, il se décide à agir en fondant un mouvement résistant avec certains de ses amis, dont Simone de Beauvoir : le mouvement « Socialisme et liberté ». Il rédige les mouches, l’être et le Néant et fait la connaissance d’Albert Camus.

près la Libération, Sartre connaît un succès et une notoriété importante. Il fonde la Revue des “Temps modernes”. Sartre épouse, comme beaucoup d’intellectuels de son époque, la cause de la révolution marxiste et prend position contre la guerre d’Indochine, s’attaque au gaullisme et critique l’impérialisme américain. Sartre est considéré comme le père de l’existentialisme français et sa conférence de 1945, L’existentialisme est un humanisme, est un texte clé de ce mouvement philosophique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.