Violences au Kirghizsta : l’ONU appelle au calme

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki moon, a appelé vendredi au calme, après nouvelles violences meurtrières dans la ville d’Osh, dans le sud du Kirghizstan. En avril, le pays a déjà été le théâtre d’un soulèvement populaire qui a déposé le Président Kurmanbek Bakiyev.

des dizaines de personnes tuèes

Au cours d’émeutes, qui ont éclaté pendant la nuit dans la deuxième ville du pays, 23 personnes auraient été tuées et 300 autres blessées. L’état d’urgence a été décrété par les autorités kirghizes.

En mai déjà, des violences interethniques entre communautés kirghizes et ouzbeks avaient éclaté dans le sud du pays, fief de l’ancien président Kourmanbek Bakiev, renversé en avril.

Dans un communiqué rendu public par son porte parole, Ban Ki moon demande le retour au calme et appelle toutes les parties à faire preuve de retenue pour éviter de nouvelles pertes de vies humaines.

« Le Secrétaire général de l’ONU rappelle la nécessité de respecter l’état de droit et de résoudre les différends pacifiquement, à travers le dialogue », a insisté son porte parole, Martin Nesirky.

« Il appelle en urgence le gouvernement par intérim à apporter une attention particulière aux relations interethniques dans le pays et à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la coexistence pacifique de tous les citoyens qui vivent au Kirghizstan », a t il conclu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.