Des femmes policières pour lutter contre les abus sexuels

Les unités de police des Nations Unies ont besoin de plus de femmes, notamment pour améliorer la prise en charge des victimes d’abus sexuels, a plaidé jeudi la Conseillère adjointe pour les questions de Police au Département des Opérations de maintien de la paix, Ann-Marie Orler.

« Nous espérons que 20% des forces de police de l’ONU seront composées de femmes d’ici 2014 », a-t-elle déclaré lors d’un point presse au siège de l’ONU, à New York. Les femmes policières suscitent généralement la sympathie des victimes d’abus sexuels et de violences, crimes malheureusement récurrents dans les situations de conflits. A l’heure où les femmes ne représentent que 8% des effectifs globaux des forces de maintien de la paix, la féminisation des Casques bleus doit s’accélérer.

Ann-Marie Orler s’est félicitée de l’envoi au début du mois de juin de deux unités de police au sein de la Missions pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), dont l’une composée exclusivement de femmes. L’Inde avait ouvert la voie en 2007 en déployant le premier contingent féminin auprès de la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL), a-t-elle rappelé.

Un contingent composé 136 policières a été récemment affecté à la Mission des Nations Unies et de l’Union africaine au Darfour (MINUAD), portant à 10,5% le nombre total de femmes au sein des troupes. Les policières concentreront leur action sur le maintien de l’ordre dans les camps de déplacés du Darfour, au sud du Soudan, a indiqué Ann-Marie Older.

Tous ces efforts ont contribué à doubler le nombre de femmes dans les unités de police depuis août 2009.

« L’objectif de cette initiative globale n’est pas seulement d’;augmenter le nombre de femmes policières au sein des unités de l’ONU, mais également d’accroître le nombre de femmes dans les services des Etats Membres », a-t-elle expliqué.

« Nous sommes heureux de constater que le Liberia projette d’avoir dans ses services de police 20% de femmes d’ici 2014 et que le gouvernement du Bangladesh est en train de recruter 10.000 femmes supplémentaires dans les prochains mois », a-t-elle ajouté.

De même, a-t-elle insisté, l’Allemagne a annoncé qu’elle investirait 1,7 millions de dollars pour l’élaboration d’un programme de formation sur la prévention des crimes sexuels basés sur le genre. L’objectif est de fournir aux unités de police de l’ONU les connaissances et les instruments adéquats pour enquêter, engager des poursuites et juger ces cas qui requièrent une attention particulière.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.