Valérie Pécresse à Toulouse pour lancer l’opération Campus

valerie pecresse juin 2010Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, s’est rendue mardi à Toulouse afin de faire le point sur l’état d’avancement de l’opération Campus.

le campus de Rangueil deviendra « Ville Parc »

A cette occasion, elle a signé avec les collectivités la « convention partenariale de site », un accord qui précise l’engagement de l’Etat, des collectivités, du Pôle de Recherche et d’Enseignement supérieur (PRES) de Toulouse et des universités sur le financement et l’organisation de l’opération campus. La ministre a confirmé un engagement de l’Etat à hauteur de 525millions d’euros, dont 350 de dotation en capital en faveur du PRES auxquels s’ajoutent 175 millions d’investissement sous la forme de partenariats public-privé pour le campus du Mirail. Les collectivités se sont engagées pour leur part à apporter 77 millions d’euros.

Le PRES de Toulouse a présenté à la ministre son schéma d’aménagement, entièrement repensé, qui transforme le campus de Rangueil en « Ville Parc » autour du Canal du Midi avec l’objectif d’allier la ville à l’université. Les commerces et services pourront ainsi s’implanter au cœur du campus, favorisant un lieu de vie et d’échanges. Afin d’accélérer le début des travaux, Valérie Pécresse s’est engagée à mettre à disposition les premiers intérêts de la dotation de 5Mds € prévue pour l’ensemble de l’opération campus. Elle a souhaité que le chantier de réaménagement du campus soit lancé dès la fin 2010.

Les campus de Bordeaux et Marseille mieux dotés que Toulouse

Ces moyens exceptionnels de l’Etat dans le cadre de l’opération campus permettront de réaliser une mutation radicale des campus toulousains, déjà engagée grâce au contrat de projet Etat-Région. Pour constater le début de cette mutation, Valérie Pécresse a visité le chantier du centre d’écologie de Toulouse, qui doit regrouper les deux plus importantes unités de recherche en écologie de la région Midi-Pyrénées sur le campus de Rangueil. Ce centre de recherche, d’un coût de 6,5M€ dont 5,3M€ financés par l’Etat et l’Union européenne, doit voir le jour début 2011 et prévoit d’accueillir 70 chercheurs, 38 techniciens et 65 doctorants et postdocs.

L’opération Campus de Toulouse. Au total, ce sont 2700 enseignants-chercheurs et 100 000 étudiants qui sont concernés, 2 pôles d’excellence scientifique et technologique (économie et aéronautique) et 3 pôles de compétitivité (Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués », « Cancer–bio-santé » et « Agrimip Innovation »).

Il est à noter que Toulouse est l’une des villes les moins bien dotée par ce Plan Campus. Le Gouvernement a ainsi débloqué 125 millions d’euros de plus pour Bordeaux, et 150 millions soit au total  pour Aix Marseille.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.