Procès de Jérôme Kerviel 2eme journée

La Société générale lui réclame plus de 4 milliards d’euros de dommages et intérêt mais c’est surtout la décision du Tribunal Correctionnel qui est très attendue.

Trader de la Société générale est accusé par son employeur d’être le seul responsable, à hauteur de 4,82 milliards d’euros, des pertes de la banque, découvertes en janvier 2008. Ces pertes résultaient de ses prises de positions sur des contrats à terme sur indices d’actions s’élevant à cette époque à environ 50 milliards d’euros.

La Société générale a déposé plainte en janvier 2008 à l’encontre de son courtier Jérôme Kerviel pour “faux en écriture de banque, usage de faux et atteinte au système de traitement automatisé des données” auprès du Tribunal de Nanterre.
Le Parquet de Paris, a été également saisi par un actionnaire individuel d’une plainte contre la Société générale. Une information préliminaire avait alors été ouverte et l’enquête confiée à la brigade financière.

Le procès s’est ouverte mardi 8 juin 2010. Le trader comparaît libre. Le coeur de l’affaire, à savoir l’implication, la connaissance ou non des activités de Kerviel par sa hierarchie devaient être au coeur des débats de cette deuxième journée d’audience.

Vidéo : Jérôme Kerviel invité du journal de France 2 en mai 2010

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.