Bernard Tapie : le retour

Retour aux affaires, retour en politique, le sulfureux Bernard Tapie a décidé de repasser à l’offensive. L’homme d’affaire et ancien dirigeant de l’Olympique de Marseille avait fait un passage éclair au ministère de la Ville sous le gouvernement de Pierre Bérégovoy. Élu député des Bouches-du-Rhône, il fut réélu en 1993. Son immunité fut levée par l’Assemblée nationale, afin qu’il réponde de ses poursuites judiciaires.

Spécialiste des rachats d’entreprises en difficulté, Bernard Tapie eut un temps pour avocat, un certain Jean Louis Borloo, désormais ministre et président du parti radical valoisien allié de l’UMP. Et c’est justement chez les radicaux, mais de gauche, que Tapie a décidé de reprendre sa carte de militant. Parti dont il avait été exclu en 2007 pour son soutien affiché au candidat Nicolas Sarkozy !

Condamné à plusieurs reprises pour des infractions financières, Bernard Tapie s’est récemment associé à son propre fils pour lancer un site de vente discount en ligne.

Le Parti Radical de Gauche, centre-gauche, est aujourd’hui dirigé par Jean Michel Baylet

Vidéo : Invité du journaliste Jean Michel Aphatie sur RT, l’ex-homme d’affaires et ancien ministre, annonce sa décision de réintégrer le Parti radical de gauche (PRG) comme militant de base et affirme que son exclusion était “injustifiée” et ne nie pas soutenir Nicolas Sarkozy

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.