Tracé du TGV : la colère des élus Verts

gerard onesta françois hollande juin 2010Les 15 élus du groupe Europe Ecologie au Conseil régional de Midi Pyrénées “ont pris acte hier au soir, sans surprise, de la décision du COPIL (Comité de Pilotage des Grands Projets du Sud-Ouest) , qui a entériné”, le tracé D, couloir de 1000 mètres où circulera le futur train à grande vitesse entre Paris-Bordeaux et Toulouse.

“Un tracé contesté et contestable” estiment les écologistes. Le groupe Europe Ecologie regrette en effet “qu’il n’y ait pas eu une réelle étude du tracé alternatif” proposé par l’Union de la Sauvegarde des Villages qui aurait, poursuivent les proches de Gérard Onesta “pu causer moins de nuisances environnementales et économiques”.

Par ailleurs, les élus d’Europe Ecologie critiquent Réseau Ferré de France (RFF) pour avoir soutenu “un projet coûteux” qui pourrait désormais coûté plus de 3 milliards d’euros constatent les élus qui craignent une “incertitude des engagements financiers de l’Etat”
pour la partie Bordeaux-Toulouse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.