TGV Paris Bordeaux Toulouse sur ligne à grande vitesse : voici le tracé choisi

tgv paris toulouse trace definitifParis Toulouse en train en 3 heures de gare à gare, ça avance. Le Comité de Pilotage du 31 mai 2010 marque “la fin de l’étape 1” des études des Grands Projets du Sud-Ouest.  Faisant suite aux études et à la concertation demandées lors du Comité de pilotage du 11 janvier dernier, le Comité de pilotage du 31 mars 2010 vient de retenir “les compléments et ajustements” du fuseau de 1000 mètres de large qui va être soumis au ministre pour approbation. Une décision susceptible de recours devant les tribunaux.

un gain de trafic d’environ 4,5 millions de voyageurs par an

Ainsi “un fuseau” a été retenu dans le Tarn-et-Garonne et la Haute-Garonne entre la traversée de la Garonne au sud de Castelsarrasin et la traversée de l’Hers à l’ouest d’Estrètefonds, l’ensemble du fuseau des GPSO est maintenant retenu ;

“Des ajustements du fuseau” dans l’ouest du Tarn-et-Garonne et dans les Landes (au niveau d’Uchacq-et-Parentis);

Avec ce fuseau, l’étape 2 des études des GPSO va pouvoir réellement commencer. Le programme des études et de la concertation, mis en place jusqu’au Comité de pilotage prévu avant l’été 2011, va poursuivre quatre grands objectifs :

1-  la définition du programme de chaque gare TAGV (train apte à la grande vitesse) et halte SR-GV (services régionaux à grande vitesse),
2- la définition d’un tracé dans une bande de 500 mètres maximum,
3- la définition des fonctionnalités des lignes nouvelles et de leurs conditions d’exploitation, ainsi que de l’aménagement de la ligne existante Bordeaux-Hendaye,
4- la validation du bilan socio-économique.

Pour cette nouvelle étape, la concertation avec les acteurs locaux devrait se poursuivre  afin de tenter de répondre encore davantage aux préoccupations et enjeux des territoires : à savoir, nouvelles thématiques pour les groupes de travail (infrastructures/réseaux, gares, ligne existante Bordeaux-Hendaye…), création de comités spécifiques « gares », renforcement de la concertation de proximité avec notamment les représentants associatifs de « riverains », développement de l’information et de la participation du public.

Le COPIL a demandé à RFF de prendre en compte les nombreuses préconisations des élus pour la recherche du meilleur tracé possible lors de l’étape 2, en particulier dans les secteurs où des problèmes spécifiques ont été identifiés lors de la concertation.

Parallèlement, la mission de médiation confiée à Marie-Line Meaux par le Premier ministre a permis de proposer des recommandations très précises que RFF devra mettre en œuvre pour l’insertion de la ligne nouvelle au Pays Basque mais également, certaines recommandations pour l’ensemble des GPSO.

Les premiers résultats sur les prévisions de trafic montrent que la mise en service des GPSO générerait un gain de trafic d’environ 4,5 millions de voyageurs par an dans les trains et services régionaux à grande vitesse entre Bordeaux, Toulouse et l’Espagne.Un gain présenté par la préfecture de région, comme  “conforme aux engagements du Grenelle de l’environnement en ce qui concerne le report modal puisque près de 75% provient d’un transfert de la route ou de l’aérien“.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.