Des hommes et des dieux, Grand Prix du festival de Cannes 2010

L’évocation des moines de Tibhirine, assassinés lors de la guerre civile en Algérie, et réalisée par Xavier Beauvois, succède à un Prophète au palmarès du festival de Cannes. Le film compte notamment Michael Lonsdale (le Nom de la Rose) et Lambert Wilson tiennent les rôles titres du film qui sortira en France à la rentrée 2010.

La palme d’or du festival est attribuée à Oncle Boonmee, du réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, le film compte les derniers jours magiques et féériques d’un vieil homme. La palme a divisé la critique. Certains, qui avouent être “rentrés dans le film” ont adoré, d’autres, minimisent la qualité du film. Mais tous reconnaissent que le jury présidé par le fantasque Tim Burton a réussi a surprendre la croisette.

Le Prix d’interprétation masculine ex-aequo : Javier Bardem, pour Biutiful -ce prix était unanimement attendu- et Elio Germano, pour La Nostra Vita film de Daniele Luchetti
Le Prix d’interprétation féminine va à Juliette Binoche, pour Copie conforme d’Abbas Kiarostami.
Le Prix du scénario a été attribué à Poetry, du réalisateur coréen Lee Chang-Dong.
Enfin le français Mathieu Amalric a quant à lui reçu le Prix de la mise en scène pour son film Tournée
Le Prix du jury a été décerné à Un homme qui crie, du réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun

Ni Mike Leigh, pourtant favori de certains observateurs, ni Rachid Bouchareb pour Hors la loi, ni Bertrand Tavernier, ni Takeshi Kitano n’ont eux reçu de prix pour leurs films présentés en compétition.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.