Violences ethniques au Kirghizistan

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé jeudi au calme au Kirghizistan après des affrontements ethniques la veille dans le fief de l’ancien Président kirghiz, au sud du pays.

« Le Secrétaire général suit avec préoccupation les événements à Jalalabad, au Kirghizistan, où au moins deux personnes auraient été tuées dans des affrontements ethniques jeudi et où le gouverneur de Jalalabad aurait été attaqué aujourd’hui », a dit son porte-parole dans une déclaration.

Ban Ki-moon « appelle au calme et à la retenue. Il souligne le besoin de respecter l’état de droit et résoudre les problèmes de manière pacifique à travers le dialogue. » Il salue par ailleurs la décision des autorités kazakhes de lever les restrictions à leur frontière avec le Kirghizistan.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Asie centrale, Miroslav Jenca, s’est rendu régulièrement au Kirghizistan et continue de tenir informer le Secrétaire général des derniers développements.

L’ancien Président Burmanbek Bakiev a démissionné en avril à la suite d’un soulèvement d’opposants. Un accord avec le gouvernement provisoire lui avait permis de quitter le pays pour se réfugier au Kazakhstan voisin.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.