Réforme des retraites : la contre proposition du parti socialiste

martine aubry mai 2010Au surlendemain de l’annonce pas le gouvernement de son pré projet de réforme des retraites, la réponse de la rue de Solférino était attendue. La position du PS sur le retraites était présente, en filigrane dans la convention nouveau modèle de développement soumise jeudi à l’approbation des militants. Certains ténors l’avaient précisé. Mardi, le bureau national du parti socialiste l’a officialisée par un vote à l’unanimité. Cette offre politique repose sur deux principes : le maintien de la retraite à 60 ans et de nouvelles contribution pour les banques et les hauts revenus. En voici les détails :

LA RETRAITE à 60 ANS : Ne pas toucher à l’âge légal de départ, mais donner la possibilité aux salariés qui le souhaitent de travailler au-delà. Une retraite à la carte, qui permettrait à la fois «de protéger les plus fragiles et de laisser le choix aux individus»

NOUVELLES SOURCES DE FINANCEMENT :
1- majorer les prélèvements sociaux sur les bonus et les stocks options
2- faire participer les fonds d’intéressement et de participation au financement des retraites à hauteur de 3 milliards d’euros par an 3- augmentation de la CSG
4- Augmentation de la nouvelle contribution sur la valeur ajoutée mise en place par le gouvernement pour remplacer la taxe professionnelle. Le taux passerait de 1,5 % à 2,2 %, uniquement pour les grandes entreprises.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.