Clotilde Reiss libérée va reprendre une vie normale

Arrêtée, incarcérée, jugée puis assignée à résidence à l’ambassade de France à Téhéran, Clotilde Reiss a été libérée. Accusée d’espionnage alors qu’elle suivait une manifestation contre le régime du président Mahmoud Ahmadinejad, la jeune française rédige une thèse de doctorat sur l’Iran. De retour en France elle a été reçue par le président de la République puis s’est entretenue avec la presse sur le perron de l’Elysée, accompagnée notamment du ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner. Voir la vidéo.

Cette libération, intervient après la médiation du président brésilien Lula alors que France et Etats Unis soutiennent, devant le conseil de sécurité de l’ONU, l’idée de nouvelles sanctions contre l’Iran pour nouvelle violation des résolutions de l’ONU sur la mise en place d’un projet nucléaire par le régime des Mollah.

Récemment, cinq opposants politiques ont été pendus en Iran et le leader étudiant, Abdullah Momeni, ainsi qu’une journaliste, Hangmameh Shahidi, ont été condamnés à de lourdes peines de prison pour avoir participé à des rassemblements de protestation contre le gouvernement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.