En Afghanistan, des enfants contaminés par des produits chimiques

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afghanistan, Staffan de Mistura, a exprimé mercredi son inquiétude après la contamination de plusieurs petites filles dans les provinces de Kinduz, Daikundi et Kaboul en Afghanistan. Elles seraient tombées malades à cause de la présence de produits chimiques.

« Le Ministère de la santé publique et le Ministère de l’éducation, en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fond des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), ont pris en charge ces enfants malades. Ils enquêtent désormais sur l’origine de ces mystérieuses maladies afin d’éviter de nouveaux cas », a indiqué Staffan de Mistura, dans un communiqué de presse publié à Kaboul, la capitale afghane.

Selon la presse, plus d’une trentaine de filles scolarisées dans les trois provinces seraient affectées par des symptômes. Des échantillons de sang ont été prélevés sur elles pour définir l’origine exacte de la contamination. Ils ont été envoyés à des laboratoires étrangers pour être analysés, l’Afghanistan ne disposant pas d’infrastructures assez spécialisées dans ce domaine.

« Pour l’instant, les investigations n’ont abouti à aucune conclusions sur la nature ou la source de ces incidents », a souligné Staffan de Mistura. « Heureusement, les enfants sont en voie de rétablissement », a-t-il ajouté, avant de préciser qu’il avait demandé à toutes les agences de l’ONU présentes en Afghanistan de rester vigilantes sur la protection des écoles et des enfants.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.