Toulouse en 2030 ? Des débats publics pour inventer l’avenir

Inventer Toulouse en 2030 © Abel Núñez Ovando - Fotolia.comIl s’agit ni plus ni moins que d’inventer le visage de la ville rose dans les décennies à venir. Autant dire que sous le nom quelque peu barbare et très américian de “SCoT” se cache un évènement politique de la plus haute importance. Ce “SCot” donc est un document de projet et d’urbanisme qui fixe, à l’échelle d’un grand territoire, des objectifs de développement et d’aménagement du territoire équilibrés. Il prend la suite du Schéma directeur de l’agglomération toulousaine (SDAT) de 1998.

Une hypothèse de 800 000 habitants à Toulouse

Et le SCOT est aujourd’hui en cours d’élaboration pour un achèvement prévu mi-2011.

En ce qui concerne la Grande agglomération toulousaine (117 communes) ces objectifs sont, principalement : permettre l’accueil, d’ici à 2030, de 300 000 habitants supplémentaires (hypothèse haute), dans de bonnes conditions de logement et d’accès aux emplois et développement durable oblige de réduire de moitié le rythme de transformation des espaces agricoles et naturels en
espaces urbanisés et donc d’augmenter la part de la population desservie par des transports collectifs performants.

Le tout avec un soucis permanent de compétitivité pour comme le précise le Grand TOulouse “maintenir les capacités du territoire de la Grande agglomération toulousaine à accueillir et développer ses fonctions économiques et tertiaires de rang métropolitain.”

Le SCoT s’impose désormais aux Plans locaux d’urbanisme (PLU) des 117 communes, mais également aux autres politiques communales ou intercommunales en matière de logements, de transports urbains, d’aménagement commercial, de préservation et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels.

Il est établi, puis suivi, par le SMEAT, un syndicat mixte présidé par Pierre Cohen, qui regroupe : la communauté urbaine du Grand Toulouse, les communautés d’agglomération du SICOVAL et du Muretain, quatre communautés de communes et vingt-deux autres communes, ce qui représente 903 000 habitants et 1 209 km.

Plusieurs rencontres publiques destinées à préparer ce schéma directeur sont programmées et ouvertes au public :

Lundi 17 mai 2010, à 19h30, à Toulouse, rue du Lieutenant-Colonel Pélissier (salle Osète) ;
mardi 18 mai 2010, à 20h30, à Muret, espace Agora-Pyrénées (138, avenue des Pyrénées) ;
mercredi 19 mai 2010, à 20h30 à Labège, salle Diagora (Labège-Innopôle)

photo : Inventer Toulouse en 2030 © Abel Núñez Ovando – Fotolia.com – Toulouse7.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.