24 SDF du gymnase Puig aidés à s’insérer

journee mondiale de lutte contre la misereSuite à l’incendie du 7 mars 2010, ayant nécessité l’évacuation de l’immeuble du « 42, rue Anatole France », les SDF occupant le lieu avaient été provisoirement hébergés au « gymnase Puig » par la ville de Toulouse. Une réunion s’est tenue ce jour en préfecture en présence des représentants de l’Etat, des élus et des services de la mairie de Toulouse ainsi que des associations mandatées par la Préfecture, pour élaborer des solutions adaptées à chaque situation identifiée depuis le 7 mars 2010.

Les profils et les attentes des sans-abris étant très divers, trois types de réponses ont été apportés. Pour neuf d’entre d’eux, a été décidée la mise à disposition temporaire d’un lieu leur permettant de continuer à travailler sur leur projet collectif. Huit personnes se sont engagées dans des démarches individuelles que les associations continueront à suivre.
Sept autres personnes, à leur demande, devraient pouvoir être installées temporairement en caravanes.

Les autres membres du groupe actuellement présents au Grand Ramier ne se sont pas inscrits dans des mesures d’accompagnement.

Le sous-préfet, chargé de mission, et l’adjointe au maire, en charge de la solidarité s’étaient déplacés sur site, à plusieurs reprises, afin d’initier l’accompagnement entrepris depuis lors.

Suite à ces échanges et à de nombreuses réunions, une solution d’hébergement au Grand Ramier pour une durée de 2 mois avait été approuvée ainsi qu’une proposition de protocole de prise en charge individualisée pour chaque sans-abris, assurée par deux associations financées par l’Etat.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.