Assassinat de 2 casques bleus au Soudan

Les Nations Unies ont exprimé vendredi leur indignation au sujet de la mort de deux Casques bleus de la Mission de l’Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) qui ont été tués lors d’une embuscade dans cette région de l’ouest du Soudan.

un crime de guerre

Les Casques bleus tués sont de nationalité égyptienne. Trois autres soldats de la paix ont été blessés quand leur convoi composé de trois véhicules et de vingt Casques bleus a été attaqué vendredi vers 11h30 locales par des hommes armés non identifiés près du village de Katila, à 85 kilomètres au sud d’Edd al Fursan, dans le Sud-Darfour, a précisé la MINUAD dans un communiqué.

« Les attaquants ont fui quand le convoi a riposté », a précisé la Mission. Les soldats blessés ont été transportés par moyen aérien vers l’hôpital de la MINUAD à Nyala, au Sud-Darfour. Leur état est stable.

Le Représentant spécial conjoint de l’Union africaine et des Nations Unies, Ibrahim Gambari, a exprimé son indignation au sujet de cette « lâche attaque contre des Casques bleus de la MINUAD, qui sont au Darfour pour aider à restaurer la paix et la stabilité. » « La MINUAD reste inébranlable et résolue dans sa détermination à mener son mandat au service de la paix », ajoute le communiqué.

La Mission « appelle le gouvernement du Soudan à identifier, capturer et rapidement traduire en justice les auteurs de cet acte et rappelle à toutes les parties que toute attaque contre des Casques bleus constitue un crime de guerre. »

Cette attaque porte à 24 le nombre d;employés de la MINUAD tués à la suite d’actes hostiles depuis que la Mission a été établie en janvier 2008.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.