Programme d’urgence pour lutter contre la Rougeole au Zimbabwe

Le Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires (CERF) a débloqué une enveloppe de 5,6 millions de dollars pour endiguer la propagation d’une épidémie de rougeole au Zimbabwe et pour protéger près de 5 millions d’enfants zimbabwéens de cette maladie mortelle.

384 cas mortels en moins d’un ans

« Cette contribution va permettre de lancer des programmes d’urgence. En enrayant l’épidémie, un nombre significatif de décès sera évité », a souligné le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, John Holmes.

Car en dépit de la vaccination de 148.000 enfants dans 23 districts depuis septembre 2009, la rougeole a continué à se répandre dans tout le Zimbabwe, où 6.200 cas ont été recensés, dont 384 mortels, précise le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un communiqué.

En partenariat avec le ministère zimbabwéen de la santé et de la protection de l’enfance, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vont donc lancer une campagne nationale de vaccination qui s’étalera sur 10 jours. Au terme de celle-ci, 95% des enfants âgés de 6 mois à 14 ans seront immunisés.

L’OMS et l’UNICEF offriront leur assistance technique pour l’organisation, la coordination et le suivi de la lutte contre l’épidémie. 3,5 millions de dollars seront alloués à l’UNICEF pour le soutien logistique à la campagne de vaccination, en particulier pour l’acheminement et la distribution rapide des vaccins dans les 62 provinces du pays. Une partie de ces fonds servira également à financer une campagne de sensibilisation et d’information de la population. L’OMS disposera pour sa part de 2,1 millions de dollars pour soutenir des interventions urgentes dans des zones critiques et assurer la formation des quelques 14.000 personnes impliquées dans la mise en oeuvre de la campagne de vaccination.

Créé en 2006 pour rendre le financement des opérations humanitaires urgentes plus rapide et équitable, le CERF est géré par OCHA. Il a reçu ces quatre dernières années près de 1,9 milliard de dollars de dons d’Etats Membres ou de sociétés privées. Avec 57,3 millions de dollars reçus depuis 2006, le Zimbabwe est le neuvième Etat bénéficiaire de l’aide du CERF.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.