2 dirigeants de Molex condamnés à de la prison avec sursis pour délit d’entrave

les dirigeants de Molex condamnes au penalJeudi 6 mai, le Tribunal correctionnel de Toulouse a rendu son jugement concernant la responsabilité de deux cadres supérieurs, William Brosnan, co-gérant, et le directeur Philippe Fort, de Molex dans le déroulement de la procédure de fermeture du site Molex de Villemur sur Tarn. Le jugement prononcé par la Cour, a condamné les deux dirgeant à six mois d’emprisonnement avec sursis pour entrave au fonctionnement du comité d’entreprise. Une décision qui “déçoit fortement Molex” mais réjouit fortement les plaignants.

Dans un communiqué, le groupe fabricant mondial de composants électroniques, pour les produits et systèmes d’interconnexion électrique et de fibre optique Molex a dit “soutenir pleinement ses deux cadres supérieurs et estime qu’ils ont agi de bonne foi
et conformément à la législation et la réglementation françaises”.

Suite au jugement d’aujourd’hui, les deux dirigeants de Molex décideront, oui ou non, de faire appel a précisé le communiqué de Molex.

Suite à la condamnation ce jour de deux dirigeants de Molex pour « délit d’entrave », Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, a notamment déclaré : « Cette décision est un camouflet pour le Gouvernement qui, en autorisant les licenciements des salariés protégés il y a à peine un mois, s’était rangé du coté de la direction, aujourd’hui condamnée, en dépit des conclusions de son inspection du travail. Le Ministère voulait se débarrasser du dossier Molex. Il a aujourd’hui le retour de flamme ».

La fermeture de l’usine Molex de Villemur sur Tarn et la disparition de plusieurs centaines d’emplois avait été érigée en symbole.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.