Le changement climatique menace la sécurité alimentaire

Les conséquences du changement climatique pourraient réduire à néant les progrès réalisés en matière de réduction de la pauvreté et de renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique, affirme un document présenté cette semaine à la Conférence régionale pour l’Afrique organisée à Luanda en Angola par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

tirer profit du marché du carbone

La hausse des températures et de l’imprévisibilité croissante du climat provoqueront un recul des rendements agricoles (6,9% dans le cas du maïs, une denrée vivrière de base) et accentueront l’insécurité alimentaire en Afrique, estime le rapport.

Le document, intitulé ‘Climate Change Implications for Food Security and Natural Resources Management in Africa’, exhorte les gouvernements africains à « accorder la priorité à des mesures ciblées sur l’essor de l’agriculture et la gestion durable des ressources naturelles ».

Un tiers de la population africaine vit dans des zones sujettes à la sécheresse et sur les dix plus grandes villes d’Afrique, six sont situées sur le littoral. Selon le rapport, ces deux caractéristiques rendent ces zones particulièrement vulnérables aux changements climatiques.

Ces bouleversements climatiques toucheront les pays africains les plus pauvres et de façon disproportionnée. L’adaptation au changement climatique par des pratiques durables, notamment la promotion et la protection des aliments traditionnels et locaux et des savoirs agricoles, devrait constituer une priorité, affirme le document.

Cependant, les pays africains disposent d’un potentiel croissant pour tirer profit du marché du carbone et d’autres instruments internationaux tels que le Mécanisme de développement propre, indique le rapport. Les stratégies de réduction des émissions de carbone par des projets de boisement et de reboisement communautaires pourraient créer des synergies et accroître la production vivrière des petits paysans.

La Conférence, qui se déroulera jusqu’au 7 mai, s’attachera à évaluer les effets de la flambée des prix des aliments sur la sécurité alimentaire en Afrique et les enjeux et opportunités liés à la production de biocarburants dans les pays africains.

Articles Récents

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

A l'issue d'un banal contrôle routier, la police nationale des Hautes Pyrénées a démantelé un réseau de drogue à Lourdes.…

2 juin 2021
Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Après les jours fériés de mai qui ont causé une baisse importante des réserves de sang, l’EFS constate avec le…

2 juin 2021
Covid19 – sur le front des variants

Covid19 – sur le front des variants

Covid-19 : le variant indien menace le déconfinement du Royaume-Uni. Le gouvernement britannique fait face à de vives critiques mardi…

2 juin 2021
Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

En parallèle de la campagne de vaccination massive menée sur l'ensemble du territoire pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, la…

1 juin 2021
Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

A quelques jours du premier tour des élections régionales et départementales, le chef de l'Etat Emmanuel Macron se rendra pendant…

1 juin 2021
Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

La Chambre de Commerce et d'Industrie d'Occitanie vient de publier des données prospectives de la filière photovoltaïques, elles sont très…

1 juin 2021