La Grande Bretagne appelée aux urnes

Qui du travailliste Gordon Brown, du libéral démocrate Nick Clegg ou du conservateur David Cameron sera élu nouveau Premier ministre de la puissante Grande Bretagne. Après de nombreux années de pouvoir travailliste avec Tony Blair puis Gordon Brown, les jeux s’annoncent particulièrement ouverts à en croire les sondages d’opinion publiés mercredi à la veille du scrutin législatif du 6 mai 2010.

Avec la percée de “la surprise” Clegg, les 3 principaux partis se retrouveraient dans un mouchoir de poche et si les instituts de sondage d’outre manche ne se trompent pas, nul ne serait assuré d’obtenir une majorité de parlementaires sans alliance.

Dès lors, la presse a fait état tout au long de la semaine d’intenses tractations entre les partis classiques d’un côté et le parti libéral démocrate d’un autre côté. Lequel parti a fait souffler un vent nouveau sur la Grande Bretagne. A la fois par la personnalité attachante de son leader, mais aussi, et peut être surtout, par ses propositions politiques très européennes.

46 millions de Britanniques sont appelés aux urnes afin d’élire les 650 membres de la Chambre des communes, l’équivalent de l’assemblée nationale en France. Pour diriger le futur locataire doit disposer d’une majorité formée soit par les membres de son propre parti, soit au sein d’une coalition gouvernementale entre deux partis.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.