Foot : pas de sanction contre les supporters toulousains

footballSept groupes radicaux ayant commis des dégradations et des violences lors de la saison 2009 / 2010 du championnat de France de Ligue 1 sont dissous par décret :

Sans surprise le Paris Saint Germain est le plus touché par ce coup de vis du ministère de l’intérieur. Sont donc dissous , « Commando Loubard » et « Milice Paris » de la tribune Boulogne du Paris-Saint-Germain et « Supra Auteuil 1991 », « Association Paris 1970, La Grinta » et « Les Authentiks » de la tribune Auteuil du Paris-Saint-Germain,

Dans le même temps deux autres associations de supporters de clubs évoluant en ligue 1 football sont concernées par cette mesure administrative : pour Nice, « Brigade Sud Nice » de l’OGC Nice, et pour Lyon, « Cosa Nostra » de l’Olympique Lyonnais.

Les associations de supporters du Toulouse Football Club n’a pas été visé par cette mesure.

Le ministre de l’intérieur Brice Hortefeux a tenu à souligner “l’importance des décisions prises aujourd’hui à l’encontre de sept groupes de « supporters » ayant commis des violences et des dégradations à l’occasion de matchs de football du championnat de Ligue 1”.

A ce jour, cette procédure n’avait abouti qu’à deux reprises pour les « Boulogne Boys » du Paris-Saint-Germain et la « Faction Metz » du Football Club de Metz en 2008.

Par ailleurs, la place Boveau a demandé aux préfets de recourir “systématiquement à des mesures administratives d’interdiction de stade et d’appliquer les mesures prévues dans la loi anti-bandes du 2 mars 2010“, qui a fait notamment passer cette interdiction de 3 à 6 mois et à 12 mois en cas de récidive.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.