à Haïti du théâtre comme thérapeutique mentale

haiti du thatre dans les camps de refugiesApporter un moment de joie et de réconfort aux déplacés de Port-au-Prince, les aider aussi à se libérer de leurs angoisses alors qu’ils ont souvent tout perdu dans le séisme du 12 janvier, tel est le but d’un projet théâtral soutenu par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), avec le concours de la compagnie de rue haïtienne Zhovie.

les grands mythes de la culture haïtienne, avec des références au Vaudou

Celle-ci a donné une première représentation dimanche 11 avril de sa pièce « Zonbi Lage » devant plusieurs milliers de personnes dans un camp de la capitale haïtienne.
Ce spectacle, le premier organisé dans un camp provisoire depuis le tremblement de terre, met en scène les grands mythes de la culture haïtienne, avec des références au Vaudou en particulier. Il comprenait plusieurs chansons du répertoire traditionnel qui ont été reprises par la foule. Le camp d’Acra abrite environ 20.000 personnes dans des tentes et des cabanes de fortune sur l’avenue Delmas, l’artère principale de Port-au-Prince.

« Cette pièce de théâtre a pour but d’offrir aux victimes du tremblement de terre, et en particulier aux jeunes, un moment thérapeutique », explique ainsi Jean Joseph, un comédien de la troupe qui enseigne la philosophie dans un lycée de la capitale. « Si on veut aider les gens, il ne suffit pas de leur donner à manger. De même, il n’y a pas que la santé physique, il y a aussi la santé mentale. En tant que comédiens, nous devons aider toutes ces personnes déprimées et désespérées, et tenter de leur redonner espoir. Un souvenir positif, un moment d’humour, peut nourrir une personne pendant des mois », estime le professeur et comédien amateur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.