Alerte à la rougeole à Toulouse

Dans un contexte épidémique national et régional, des cas de rougeole ont été signalés auprès de la cellule de veille et gestion sanitaire de l’Agence régionale de santé de Midi-Pyrénées. Ils proviennent notamment de la Haute-Garonne, de l’Aveyron, mais aussi des autres départements de la région.

Les complications de la rougeole

La Cellule de l’InVS en région (Cire) de Midi-Pyrénées est chargée de l’investigation de l’épidémie de rougeole en Haute-Garonne : entre fin janvier et ce jour, plus de 80 cas ont été enregistrés en Haute-Garonne, majoritairement dans un périmètre de 20km autour de Toulouse et incluant Toulouse.

Des nourrissons et des adultes sont touchés et non uniquement des jeunes enfants : 44% des cas ont 17 ans et plus, 8 % sont des enfants de moins de 1 an, les autres cas étant des enfants ou adolescents. Ainsi, plusieurs cas de rougeole ont été signalés dans plusieurs établissements scolaires du département.

La rougeole est une des maladies infectieuses les plus contagieuses pour laquelle existe un vaccin bien toléré, efficace et accessible. La transmission de la maladie se fait essentiellement par voie aérienne, soit directement à partir d’un malade soit parfois indirectement en raison de sa persistance dans l’air ou sur une surface contaminée par des sécrétions naso-pharyngées. Les complications de la rougeole sont plus fréquentes et plus sévères chez les très jeunes enfants (moins de 1 an) et les adultes. La phase de contagiosité commence la veille de l’apparition des symptômes (fièvre, toux, nez qui coule, conjonctivite, éruption de boutons rouges en relief sur la peau) et s’étend jusqu’à 5 jours après le début de l’éruption.

Pour éviter durablement la propagation de la maladie auprès de la population d’enfants et d’adolescents, le seul moyen est la vaccination contre la rougeole par le vaccin trivalent (RRO) rappelle la préfecture de Haute Garonne.

éviction du malade de la collectivité

En lien avec les médecins traitants, les familles voire les personnels des établissements concernés (établissements scolaires et établissements spécialisés dans la garde d'enfants), les agents de l'ARS s'assurent de la mise en œuvre des actions suivantes : éviction du malade de la collectivité jusqu’à 5 jours après le début de l’éruption, application de mesures barrières (isolement en chambre, lavage des mains, aération de la pièce), recherche de la source de contamination et d’autres cas dans l’entourage, en particulier des jeunes enfants et des femmes enceintes, identification des contacts proches (enfants et adultes de la famille ou du même dispositif de garde) ou fréquentant les mêmes locaux dans une collectivité n’ayant pas d’antécédents de rougeole ou n’ayant pas reçu deux doses de vaccins, consultation du médecin traitant en vue de proposer un rattrapage vaccinal si besoin et si possible dans les 72 heures suivant le contact avec le cas afin de tenter d’éviter la survenue de la maladie.

Dans le cas où la vaccination de votre enfant est incomplète ou inexistante, une mise à jour de cette vaccination est préconisée.

Partager

Articles Récents

Le taux de pauvreté a bondi en France en 2018

L'Insee a observé une hausse importante du nombre de personnes en situation de pauvreté monétaire en 2018, après une relative…

17 octobre 2019

Après un accident sur l’autoroute, il s’enfuit en volant un minibus avec six passagers à bord

Un homme d’une trentaine d’années a été interpellé mardi 15 octobre. Il est soupçonné d’avoir volé plusieurs véhicules et enchaîné…

17 octobre 2019

Soupçons de dérapages dans un bizutage d’étudiants de Sciences Po Toulouse

Selon France3, le Procureur de la République a été saisi de faits commis lors d'un week end d'intégration d'étudiants de…

17 octobre 2019

De la méthamphétamine saisie dans les Pyrénées

Drogue de synthèse assez rare, de la méthamphétamine a été saisie ce week end dans un free party organisée dans…

17 octobre 2019

29e mort sur les routes du Tarn

Un homme est décédé cette nuit dans un accident de la route à Salvagnac dans le Tarn. Situation préoccupante dans…

17 octobre 2019

L’Hôpital de Toulouse annonce un plan pour les Urgences

Après plusieurs semaines de grogne dans les services d'urgence, la direction du CHU de Toulouse a annoncé jeudi un "plan…

17 octobre 2019