Premières passes d’armes au Conseil régional

Martin Malvy président de la région Midi PyrénéesLors de la première assemblée plénière du nouveau conseil régional programmée jeudi matin, le groupe de droite conduit par la représentante de l’UMP Brigitte Barèges «Osons Midi-Pyrénées» a refusé de prendre part au vote concernant la désignation des nouveaux conseillers régionaux au sein des organismes où siège la Région Midi-Pyrénées.

Ce refus qualifié  d”‘incompréhensible” par le groupe socialiste du Conseil régional. Pour la majorité du président socialiste, Martin Malvy,  ce refus vaut “offense à la vie démocratique de notre institution“.

Autre son de cloche du côté de la droite. Brigitte Barèges désormais leader de l’opposition avait accusé le président Martin Malvy de porter “une lourde responsabilité en cantonnant le groupe « Osons Midi-Pyrénées » à un rôle de strict opposant”.

La semaine dernières, les élus “Majorité présidentielle” avaient tiré les premières salves dès l’installation du nouveau conseil régional en “manifestant sa volonté d’être associé à la gouvernance de cette institution”. La maire de Montauban avait alors sollicité, en vain, une présidence de commissions “à hauteur de l’importance de notre groupe qui représente”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.