Jean Louis Etienne sur le Pôle Nord

jleA bord du ballon Generali Arctic Observer, Jean-Louis Etienne s’apprête à survoler mercredi soir le pôle Nord, deux jours et demi après son départ du Spitzberg.

Selon nos informations, le scientifique ferait actuellement face à une tempête de neige.
Après deux journées au ralenti a précisé mercredi “le PC vol” progressant doucement à 10km/h de moyenne, Jean-Louis Etienne a passé la vitesse supérieure. Les vents forts d’une tempête de neige lui permettent de foncer à plus de 70 km/h vers le pôle Nord. Mais pour maintenir son cap vers le Pôle, le médecin-explorateur doit voler à très basse altitude, entre 100 et 300 mètres de la banquise.

L’explorateur Jean-Louis Etienne a pris le départ, lundi 5 avril 2010, de l’expédition Generali Arctic Observer afin d’effectuer la première traversée du pôle Nord en ballon, dernier acte de la trilogie de ses expéditions au pôle Nord en solitaire. Cette expédition à caractère scientifique permettra de réaliser des mesures du champ magnétique terrestre, du CO2 atmosphérique, de l’ozone troposphérique et des particules en suspension. L’expédition est soutenue par l’assureur Generali.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.