Un quart des villes les plus peuplées au monde situées en Chine

Un quart des villes les plus peuplées au monde se trouve en Chine, a indiqué jeudi la Directrice de la Division de la population du Département des affaires économiques et sociales (DESA) des Nations Unies, Hania Zlotnik, à l’occasion de la publication d’un rapport sur les perspectives mondiales en matière d’urbanisation.

« Environ 52% des 961 villes ayant au moins un demi-million d’habitants se trouvent pour la plupart en Asie, 25% d’entre elles étant en Chine », a dit Mme Zlotnik. « Ce pays traverse une phase d’urbanisation accélérée depuis les années 1980 et surtout 1990 », a-t-elle expliqué.

En 1980, la Chine comptait seulement 51 villes de plus de 500.000 habitants. Ce nombre a presque quadruplé atteignant 236 villes en 2010.

La population urbaine de la Chine a plus que doublé entre 1980 et 2010, passant de 19 à 47% de la population, révèle le rapport. Les prévisions pour 2025 font état d’une progression de 12%, qui augmentera le nombre de personnes vivant dans les zones urbaines à 59% de la population totale chinoise.

Le rapport indique que l’Asie compte onze des plus grandes mégalopoles du monde, que l’Amérique latine en compte quatre et l’Afrique, l’Europe et l’Amérique du Nord en compte chacune deux.

En revanche, l’Amérique du Nord, l’Amérique latine et les Caraïbes, l’Europe et l’Océanie sont les zones les plus fortement urbanisés: d’ici à 2050, le niveau d’urbanisation dans ces aires géographiques atteindra environ 84%, excepté l’Océanie.

Le contraste est flagrant avec l’Afrique et l’Asie qui demeurent majoritairement rurales avec respectivement à peine 40% et 42% de leurs populations vivant dans des zones urbaines. D’après le rapport, le taux d’urbanisation devrait atteindre 62% pour l’Afrique et 65% pour l’Asie.

« Avec 50,5% de citadins dans le monde en 2010, la population urbaine a désormais dépassé celle vivant dans des zones rurales, même si des disparités considérables persistent d’une région à une autre », a conclu Mme Zlotnik.

Selon l’Agence des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), le nombre de personnes vivant dans des bidonvilles est passé de 777 millions en 2000 à près de 830 millions en 2010.

« Les conditions de vie dans les bidonvilles sont une violation des droits de l’homme », avait dit M. Ban dans un message adressé aux participants de la cinquième session du Forum urbain mondial, qui se déroulait lundi dans la ville brésilienne de Rio de Janeiro.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.