Plusieurs animaux exotiques menacés d’extinction

Plusieurs reptiles et amphibiens d’Amérique centrale et d’Iran ont été intégrés à la liste des espèces en danger par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) à l’occasion d’une réunion de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) qui se déroule à Doha, au Qatar.

triton tacheté de Kaiser

L’iguane noir du Guatemala ainsi que trois autres espèces d’iguanes du Mexique et d’Amérique centrale ont ainsi été ajoutés à la liste. Les iguanes sont particulièrement prisés aux Etats-Unis et dans les pays d’Europe comme animaux exotiques.

Les Etats parties à la CITES ont également inclus trois nouvelles espèces de grenouilles d’Amérique centrale et d’Amérique du sud qui sont menacées par la dégradation de leur habitat naturel et la chytridiomycose qui est une maladie infectieuse fatale affectant les amphibiens.

Le commerce international d’une trentaine d’espèces de coraux et du triton tacheté de Kaiser qui est une petite salamandre que l’on trouve principalement en Iran a été interdit.
La réunion de la CITES rassemble 1.500 représentants de 170 pays ainsi que des organisations non-gouvernementales afin d’améliorer la coopération pour la protection de la faune et la flore. La Convention a été adoptée en 1975 et compte aujourd’hui 145 états membres.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.