Ban Ki Moon appelle Israël et Palestine à des négociations directes

En visite à Gaza ce weekend, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exprimé sa solidarité avec la population palestinienne de ce territoire, l’appelant à choisir la voie de la non-violence, de l’unité palestinienne et de la légitimité internationale.

des conditions inacceptables, insoutenables

« Chaque jour, la population de Gaza fait preuve d’héroïsme et d’un courage tranquille, c’est une source d’;inspiration », a déclaré M. Ban dans la section Khan Younis à Gaza. Les habitants « s’efforcent de pourvoir aux besoins de leurs familles dans des conditions inacceptables, insoutenables ».

A Khan Younis, cela fait près de trois ans qu’un projet d’habitations de l’ONU est en suspens. Toutefois, le gouvernement israélien a récemment approuvé la demande de l’Organisation de poursuivre les travaux sur ce projet humanitaire et de construire 150 logements.

Des vitres pour les écoles

De même, une meunerie et une usine de traitement des eaux usées doivent être construites. Des vitres pour les écoles et de l’aluminium pour les fenêtres pourront également être introduits dans la région.

« Même si je crois que cette avancée constitue une étape positive, nous avons encore besoin de beaucoup, beaucoup plus », a déclaré le Secrétaire général. « C’est comme une goutte dans un seau d’eau », a-t-il dit.

la politique de blocus d’Israël

Il a répété que la politique de blocus d’Israël n’était « pas tenable et était erronée ». « Cette politique est également contre-productive », a-t-il souligné. « Elle empêche le commerce légitime et encourage la contrebande. Elle fragilise les modérés et renforce les extrémistes ».

L’opération Plomb durci de l’armée israélienne à Gaza, qui a duré rois semaines au début de l’année 2009, avait pour objectif déclaré la cessation des tirs de roquettes par des militants du mouvement palestinien Hamas. Les combats ont fait plus de 1.400 morts et 5.000 blessés, principalement du côté palestinien.

Le Secrétaire général a assuré que l’ONU se tenait aux côtés du peuple de Gaza, et que des organismes comme l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) continueraient à fournir une aide humanitaire et à la reconstruction.

Après sa visite à Gaza, M. Ban est revenu à Jérusalem pour des entretiens avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Le Secrétaire général a déclaré aux journalistes que sa visite se déroulait à un moment « crucial ».

des négociations directes

Il a une nouvelle fois appelé les deux parties à reprendre les pourparlers avec « sincérité et flexibilité ». « Je sais à quel point les Israéliens aspirent à une sécurité durable », a-t-il dit. « C’est mon but aussi. Je suis ici pour dire que la paix n’est pas seulement nécessaire et urgente, elle est également réalisable ».

En visite à Ramallah samedi, Ban Ki-moon avait réitéré son engagement à aider les parties israélienne et palestinienne à parvenir à un règlement de la question sous deux ans. Pour cela, il n’existe pas d’autre alternative que des négociations directes, a-t-il souligné après une rencontre avec le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Salam Fayyad.

Le Secrétaire général a en outre remercié Israël pour ses efforts humanitaires en Haïti après le tremblement de terre dévastateur de janvier qui fait plus de 200.000 morts. « Vous avez su montrer une grande humanité, et cela est très respecté et apprécié », a-t-il dit.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.