Au Pakistan tentatives pour dynamiser l’économie dans l’ancien fief des talibans

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé mercredi la signature de contrats avec huit meuneries de la vallée de Swat pour la production et l’enrichissement de la farine de blé, afin de dynamiser l’économie locale et de garantir un accès rapide et fiable à la nourriture aux familles affectées par le conflit entre les troupes gouvernementales pakistanaises et les rebelles talibans.

un contexte d’insécurité constante

« La combinaison du conflit et de prix de l’alimentation élevés depuis que la crise humanitaire a commencé a été dévastatrice pour beaucoup d’habitants de la vallée de Swat », a expliqué le Représentant du Programme au Pakistan, Wolfgang Herbinger. « Produire la farine localement aidera à soutenir les entreprises locales dans un contexte d’insécurité constante, et augmentera la quantité de farine disponible », a-t-il souligné.

En 2009, le conflit dans la vallée a entraîné le déplacement de plus de trois millions de personnes et nombre d’entre elles ont toujours besoin d’une assistance alimentaire.

à Lahore, Islamabad, Peshawar et Rawalpindi

Le PAM fait travailler des meuneries à Lahore, Islamabad, Peshawar et Rawalpindi, où la farine est fortifiée en micronutriments. L’ajout de ces huit meuneries porte à 25 le nombre de structures utilisées par l’agence onusienne, et une fois opérationnelles, elles permettront de produire quotidiennement 2.000 tonnes de farine de blé par jour.

Pour signer ces nouveaux contrats, le PAM a du surmonter de nombreux obstacles, notamment des coupures d’électricité fréquentes, des communications difficiles et des équipements limités, ainsi qu’un climat général d’insécurité.

De plus, la fortification de la farine de blé se fait rigoureusement selon les normes internationales et les meuneries de la vallée de Swat ont donc du s’y conformer.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.