Malvy-Barèges : les clés du Second Tour

à 3 jour du premier tour des élections régionales 2010 Martin Malvy et Brigitte barèges tiennent meeting à ToulouseMission impossible pour la candidate UMP Brigitte Barèges face à Martin Malvy désormais allié avec les Verts et le Front de Gauche ?

Les dés sont jetés et le résultat n’est pas en faveur de la député maire de Montauban et tête de liste UMP pour les élections régionales en Midi Pyrénées. A défaut de triangulaire ou quadrangulaire, les résultats du 1er tour ne devraient pas permettre à Brigitte Barèges de menacer Martin Malvy.

Reléguée à 20 points dès le 1er tour la député maire de Montauban devra mathématiquement éviter une “déculottée historique” pour la droite en Midi Pyrénées.

LE RAPPORT DE FORCE DU PREMIER TOUR
Le rapport de force pour la liste Malvy s’établit de la façon suivante : liste Martin Malvy (40,9%) + Liste Gérard Onesta (13.5) + liste Front de Gauche (+6.9) soit un total de 61.3% ! Liste d’union présidentielle, la liste Barèges avait recueilli 21% des suffrages. Nulle fusion entre les deux tours pour la liste UMP-CNT-NC. A la veille du second tour le rapport de force mathématique s’établit donc à 61/21.

LA MOBILISATION
Un risque pour les deux listes. Face à l’ampleur du score réalisé dès le 1er tour, auquel s’ajoute le report des voix de ses alliés, Martin Malvy et ses co listiers doivent convaincre leurs électeurs du premier tour de ne pas rester à la maison, parce que rien n’est joué, mais de revenir devant les urnes. Éventuellement pour amplifier le résultat. Situation radicalement opposée à droite : devant l’ampleur de la défaite du 1er tour les électeurs de droite peuvent estimer qu’un second vote est inutile, l’UMP doit donc re mobiliser son électorat sous peine de …

L’ABSTENTION
Elle s’élève à 48% en région Midi Pyrénées. Cette forte abstention du premier tour été dénoncée par la plupart des commentateurs. Un volcan pour la démocratie. Pour l’état major de la droite, c’est là que se trouveraient les réserves de voix pour les candidats UMP. Reste à savoir si l’électorat qui s’est abstenu est de droite ou de gauche …  et comment inciter tous ces électeurs  à se rendre aux urnes pour le second tour ?

LES VOIX DU FRONT NATIONAL
Les sorties successives de l’UMP Gerard Longuet suffiront elles à siphonner les voix de l’électorat frontiste ? Le Front National a réalisé un bon score pour ce premier tour des élections régionales. Un score bien supérieur à celui annoncé par les instituts de sondages. La tactique des candidats frontistes est simple. Le parti de Jean Marie Le Pen se maintient au second tour des élections. En midi Pyrénées, le candidat du FN Fréderic Cabrolier flirte avec les 10%. Mais avec 9.43% il ne peut se maintenir.Nulle consigne de vote n’est donnée sur le site du candidat. Que feront les électeurs ?

LES VOIX DU MODEM ET DE L’EXTRÊME GAUCHE
Quelques 6 à 7 % des voix du premier tour au total. Et là nouvelles interrogations ? Les partisans de François Bayrou vont ils suivre les prescriptions des leaders nationaux et voter contre les représentants de Nicolas Sarkozy ? A priori les électeurs de l’extrême gauche devraient faire barrage contre la droite …

LA DYNAMIQUE DE L’ENTRE DEUX TOURS
Martin Malvy et ses co listiers Socialistes, Verts et Front de Gauche tiendront jeudi, un Grand meeting régional du second tour.

Brigitte Barèges soutenue pour l’occasion par le patron des députés UMP Jean-François Copé et Dominique Baudis, seront à la même heure au Centre de Congrès Pierre Baudis à Toulouse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.