Nouvel attentat sanglant au Pakistan

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et son adjoint aux affaires humanitaires, John Holmes, ont tous deux condamné jeudi l’assassinat, le 10 mars, de six travailleurs humanitaires de l’organisation non gouvernementale World Vision International dans le district de Mansehra, au Pakistan.

un attentat-suicide

« Alors que nous pleurons une fois de plus la perte de travailleurs humanitaires innocents au Pakistan, j’insiste dans les termes les plus forts sur le fait que les groupes armés dans le pays doivent garantir la sécurité des humanitaires, ne serait-ce que pour le bien-être des populations auxquelles ils tentent de venir en aide », a dit Ban Ki-moon.

John Holmes a pour sa part souligné que rien ne saurait justifier des attaques contre les personnels humanitaires.

Cette nouvelle attaque s’inscrit malheureusement dans une tendance qui empêche des milliers de personnes déplacées au Pakistan de bénéficier de l’aide nécessaire, souligne un communiqué publié par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

En 2008, dans ce même district de Mansehra, cinq employés de Plan International ont été assassinés par des assaillants armés. Par ailleurs, depuis janvier 2009, 12 fonctionnaires des Nations Unies ont été tués et 12 autres blessés dans quatre incidents séparés, et en octobre 2009, le bureau principal du Programme alimentaire mondial (PAM) à Islamabad a été partiellement détruit par un attentat-suicide qui a fait cinq victimes parmi les membres du personnel.

En 2009, malgré les risques graves, l’ONU et ses partenaires ont soutenu les efforts du gouvernement du Pakistan pour aider plus de 2 millions de personnes déplacées par les combats dans le nord-ouest du pays, ainsi que les communautés hôtes et les personnes touchées par les combats qui n’ont jamais quitté leurs lieux d’origine. En tout, 4,3 millions de personnes bénéficient d’une aide alimentaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.