Destruction de munitions à Gaza

Les équipes internationales chargées de la neutralisation d’engins explosifs (EOD) ont détruit avec succès mercredi dans la bande de Gaza deux obus non explosés de 155 mm contenant du phosphore blanc, a annoncé le Service d’action anti-mines des Nations Unies (UNMAS).

« Je suis fier de l’effort accompli par les Nations Unies », s’est félicité le directeur de l’UNMAS, Max Kerley. « Nos équipes de spécialistes ont travaillé sans relâche pour supprimer ces munitions non-explosées et ainsi augmenter la sécurité de la population de Gaza », a-t-il ajouté.

Il s’agit de la première destruction de restes explosifs de guerre dans le cadre d’un projet destiné à durer plusieurs mois. Les équipes de l’UNMAS ont également formé 1.500 personnes d’ONG locales et internationales qui travaillent avec l’ONU.

De nombreux engins explosifs utilisés lors du conflit entre l’armée israélienne et le mouvement palestinien Hamas en janvier 2009 dans la bande de Gaza n’ont pas explosé. C’est pourquoi l’ONU coordonne les actions de déminage et de destruction de ces munitions pour assurer la sécurité des habitants de Gaza.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.