SIDA-VIH : l’ONU estime possible l’élimination de la transmission mère enfant

L’élimination presque totale de la transmission du VIH de la mère à l’enfant est un objectif qui peut être réalisé d’ici 2015 si les progrès continuent au même rythme, souligne lundi le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

le sida, la tuberculose et le paludisme

« Un monde dans lequel plus aucun enfant ne naît séropositif est véritablement possible d’ici à 2015 », a déclaré le professeur Michel Kazatchkine, Directeur Exécutif du Fonds. « Il est également possible aujourd’hui d’envisager un monde qui ne connaît plus de décès liés au paludisme », a-t-il ajouté.

« De plus en plus de pays ont connu une réduction de 50% du nombre de décès liés au paludisme au cours des deux années passées. Nous n’avons observé de corrélation plus rapide entre les investissements des donateurs et les résultats dans aucun autre domaine de développement que la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme », a-t-il dit.

La tuberculose, en diminution dans de nombreux pays, pourrait être endiguée, ce qui permettrait d’atteindre l’objectif visant à réduire de moitié la prévalence de la maladie d’ici à 2015.

Ces projections, présentées dans le rapport « Le Fonds mondial 2010, innovation et impact, synthèse des résultats » publié aujourd’hui, vont dépendre non seulement de l’augmentation des investissements réalisés dans le domaine de la santé pour ce qui concerne les trois pandémies mais aussi de leur accroissement afin de parvenir aux résultats escomptés.

Selon le rapport, chaque jour les programmes financés par le Fonds mondial sauvent au moins 3.600 vies. Depuis la création du Fonds mondial en 2002, environ 4,9 millions de vies ont ainsi été sauvées. Autant de vies qui auraient été perdues sans le recours aux programmes financés par le Fonds mondial.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.