Quand les agriculteurs se trompent de cible

A l’appel de la FNSEA, plusieurs centaines d’agriculteurs de la région avaient décidé de faire de la journée du 8 mars, une journée de mobilisation. Une manifestation à Toulouse pour protester contre la nouvelle loi sur l’eau et les restrictions d’irrigation qu’elle entraîne.

Malgré la neige, de nombreux agriculteurs étaient montés à Toulouse. Face à eux plusieurs dizaines de policiers. En vain. Dans la matinée, les agriculteurs de la FNSEA sont passés boulevard de la Marquette pour déposer du fumier devant l’entrée du Conseil général. Un grand classique.

En réaction, le président socialiste du Conseil général Pierre Izard a tenu à réagir pour souligner l’erreur de la FNSEA. ” En manifestant leur mécontentement à l’égard du Conseil Général, les agriculteurs se trompent d’adresse. Les menaces qui pèsent à leur égard sur les restrictions d’irrigation sont les conséquences de la loi sur l’eau et les milieux aquatiques votée par les parlementaires en 2006. Le Conseil Général n’est donc pas responsable des incidences de ce texte a ainsi déclaré Pierre Izard. Qui à quelques jours des élections régionales a tenu à préciser que “Les accusations portées à son encontre sont d’autant plus injustes et inacceptables que l’Assemblée départementale a toujours été une force de proposition pour étudier et mettre en œuvre des solutions réalistes et pérennes en matière d’irrigation“.

Après ce coup de force paysan, le cortège composé de nombreux tracteurs s’est rendu à la préfecture où le préfet a reçu une délégation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.