La consommation d’héroïne augmente fortement en Afrique

Les pays en développement sont confrontés à une catastrophe sanitaire liée à la consommation de drogue, a alerté lundi le Directeur général de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Antonio Maria Costa, lors de la 53ème session de la Commission de l’ONU sur les drogues narcotiques à Vienne.

les drogues synthétiques

« Les pays en voie de développement manquent d’accès au traitement et de moyens coercitifs pour lutter contre la consommation de drogues », a-t-il déclaré.

L’ONUDC constate une augmentation inquiétante de la consommation d’héroïne en Afrique de l’Est et de drogues synthétiques dans le Moyen-Orient et l’Asie du Sud-est.

« Cela semble avoir été oublié par les gens qui vivent dans les pays riches qui appellent à réduire les réglementations sur les drogues. Pourquoi condamner le tiers monde, déjà ravagé par tant de tragédies, à subir une dépendance néo-colonialiste ? », a dit M. Costa.

Des millions de consommateurs de drogues, y compris des enfants, sont envoyés en prison sans traitement adéquate et subissent, dans certains pays, des châtiments dégradants, a souligné M. Costa. Il a rappelé que les consommateurs de drogues « n’ont pas perdu leur humanité et leurs droits fondamentaux ».

M. Costa a exhorté les Etats à soutenir les pays des zones particulièrement vulnérables. La région des Balkans, l’Asie centrale et de l’ouest, l’Amérique centrale et l’est et l’ouest de l’Afrique sont des régions où le trafic de drogues et le crime organisé menacent la sécurité et la souveraineté des Etats.

L’ONUDC aide les Etats à améliorer les politiques de lutte contre la drogue en agissant sur toute la chaîne de l’industrie de la drogue, « du pauvre cultivateur qui la cultive aux accros désespérés qui la consomment », a conclu M. Costa.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.