calme précaire à la frontière entre Israël et le Liban

Malgré les tensions récentes, la situation le long de la Ligne Bleue séparant le Liban d’Israël est restée relativement calme ces derniers mois, note le dernier rapport du Secrétaire général de l’ONU sur la mise en oeuvre de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, a indiqué jeudi le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, Michael Williams.

le mouvement libanais Hezbollah

M. Williams a tenu ces propos après avoir rencontré le Premier ministre libanais Saad Hariri. La résolution 1701, adoptée par le Conseil de sécurité en août 2006, appelle à la fin des hostilités entre Israël et le mouvement libanais Hezbollah, au respect de la Ligne bleue séparant les parties israéliennes et libanaises, au désarmement des milices et à la fin du trafic d’armes.

Michael Williams se rendra la semaine prochaine à New York pour présenter le 12 mars au Conseil de sécurité le dernier rapport du Secrétaire général sur la mise en oeuvre de la résolution 1701.

Selon M. Williams, le rapport note également que « toutes les parties ont continué d’assurer aux Nations Unies leur engagement envers la cessation des hostilités et une mise en oeuvre complète de la résolution 1701 ». « Même si cela est important et positif, il ne faudrait pas que cela les dissuade de travailler à obtenir un cessez-le-feu permanent comme le demande la résolution 1701 », a ajouté M. Williams.

Le Coordonnateur spécial a par ailleurs salué la décision du Président libanais Michel Sleiman d’organiser un dialogue national la semaine prochaine pour discuter de la question de la stratégie de défense nationale et des armes hors du contrôle de l’Etat.

Il s’est aussi félicité de la décision du gouvernement de nommer le ministre d’Etat Jean Ogasapian comme Coordonnateur pour le développement d’une stratégie destinée à gérer les frontières du Liban.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.