La Côte d’Ivoire sous haute surveillance

L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) suit attentivement les efforts en cours pour la mise en place d’une équipe gouvernementale complète ainsi que les démarrages effectifs des activités de la nouvelle direction de la Commission électorale indépendante (CEI), a déclaré jeudi le porte-parole de la mission, Hamadoun Touré.

les cartes d’électeur

Au cours du point de presse hebdomadaire de la mission, tenue à Zouan Houien, à 750 km d’Abidjan, M. Touré a relevé que des tâches importantes attendaient sur le chemin du processus électoral, dont la reprise effective sur tout le territoire ivoirien du contentieux concernant l’;inscription sur la liste électorale provisoire suivie par la production de la liste électorale définitive.

Le porte-parole a ensuite énuméré les dernières étapes, notamment celles ayant trait à la confection et à la distribution des cartes d’identité et des cartes d’électeur. « Il y aura ensuite le transport du matériel électoral et la campagne [électorale]», a-t-il ajouté.

M. Touré a appelé à l’engagement de tous pour que « ces phases sensibles du processus électoral puissent se dérouler dans le calme ». Il a indiqué que l’ONUCI continuerait d’apporter son appui pour permettre l’organisation d’élections ouvertes, justes, libres et transparentes.

Interrogé par la presse sur les leçons à tirer des dernières manifestations à la suite de la double dissolution de la CEI et du gouvernement, M. Touré a estimé que l’on pouvait en tirer au moins trois leçons.

« La première est la volonté et la détermination des Ivoiriens à aller aux élections », a-t-il fait remarquer. La deuxième est le recours par les Ivoiriens à des mécanismes mis en place par l’Accord politique de Ouagadougou. Enfin, selon lui, la leçon la plus importante à tirer des incidents enregistrés le long du processus électoral, était la capacité avec laquelle les difficultés étaient en train d’être surmontées.

Il a expliqué que l’ONUCI, pour faire avancer le processus, poursuivait les consultations avec les protagonistes et toutes les parties. Il a réaffirmé la position de la mission, à savoir la préservation des acquis, la sortie de cette crise dans le calme, et la production de la liste électorale définitive.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.